Aller au contenu principal
Communiqué de Presse 02 octobre 2018

Projet Centurion

Etude de faisabilité pour le stockage de 100 MW Power-To-Gas (P2G)

Storengy

ITM Power (AIM : ITM), entreprise de stockage d’énergie et de combustibles propres, est ravie d’annoncer le financement par Innovate UK d’une étude de faisabilité en vue du déploiement d’un projet de stockage d’énergie de 100 MW Power-to-Gas (P2G) à Runcorn, Cheshire, Royaume-Uni.

Ce projet de classe mondiale, baptisé « Projet Centurion », explore la production électrolytique, le transport par canalisation, le stockage en cavités salines et l’injection d’hydrogène vert à l’échelle industrielle dans le réseau gazier. L’étude de faisabilité portera sur la conception et les coûts du système et évaluera la rentabilité de son déploiement.

Le projet Centurion vise à faire la démonstration d’un système de stockage d’énergie P2G de 100 MW à même de produire de l’hydrogène à faible teneur en carbone pour la production de chaleur, la décarbonisation de l’industrie et le carburant de transport. Une fois la démonstration réussie, ces systèmes pourront contribuer de manière significative à la décarbonisation des réseaux d’électricité et de gaz, et en couplant ces deux réseaux, ils permettront de stocker l’énergie, ce qui permettra au réseau énergétique britannique d’accueillir des quantités croissantes d’énergie renouvelable, réduisant les restrictions et les contraintes. En plus de contribuer à la décarbonisation, les systèmes P2G peuvent améliorer la sécurité d’approvisionnement énergétique et la balance des paiements du Royaume-Uni en produisant du combustible local, pour réduire la nécessité d’importer du combustible.

Les partenaires de projet que sont ITM Power, INOVYN, Storengy, Cadent et Element Energy souhaitent étudier la possibilité d’installer un électrolyseur à membrane échangeuse de protons (PEM) de 100 MW sur le site d’INOVYN à Runcorn, qui produit déjà de l’hydrogène (utilisé principalement sur site) comme coproduit du procédé chlore-alcali. Ce site dispose déjà d’une connexion super-réseau de 420 MW, d’une électronique de puissance et d’un permis d’aménagement pour la production d’hydrogène à échelle industrielle. Le transport de l’hydrogène par canalisation jusqu’aux cavités salines près de Lostock, où il pourra être stocké pur ou mélangé au gaz naturel, sera étudié, de même que la faisabilité de son injection dans le réseau gazier local. D’autres demandes potentielles pour l’hydrogène seront évaluées, y compris l’utilisation dans l’industrie et les transports, qui viendront appuyer les études existantes dans la région, en particulier le HyNet NW de Cadent.

L’étude de faisabilité est soutenue par Innovate UK et les partenaires. Ses objectifs sont les suivants : concevoir un système de 100 MW avec des coûts nettement inférieurs aux objectifs actuels, établir un consensus sur les systèmes P2G en tant qu’éléments importants d’un réseau énergétique décarboné et produire la base de données probantes nécessaire pour lever des fonds pour le projet. L’étude de faisabilité permettra de concevoir un système de 100 MW et débouchera sur une analyse de rentabilisation et un plan d’exécution pour le projet Centurion, avec une description claire des prochaines étapes et une campagne de diffusion pour accroître la compréhension des systèmes P2G à grande échelle et l’intérêt pour ceux-ci.

Une fois achevé, le projet Centurion sera un projet d’innovation de classe mondiale : pour la première fois, un système P2G injectera de l’hydrogène à grande échelle dans le réseau gazier public du Royaume-Uni. Ce sera la première fois que le réseau d’électricité et de gaz sera couplé au Royaume-Uni pour stocker l’excédent d'électricité, et il s’agira du plus grand réseau au monde (selon les déploiements actuels) d’électrolyseurs eau-hydrogène. Des projets existants tels que HyDeploy font appel à un réseau de gaz privé et isolé, ce qui n’est pas possible à cette échelle. Le projet Centurion s’appuiera sur les travaux réalisés dans le cadre du projet HyDeploy et du projet HyDeploy 2 qui, s’il est financé par Ofgem, constituera la base de données probantes pour le transport d’hydrogène mélangé au travers d’essais sur deux réseaux publics du Nord-Ouest et Nord-Est de l’Angleterre. Le projet permettra également d’élaborer un plan de déploiement complet pour le mélange d’hydrogène sur le réseau gazier.

Télécharger le communiqué de presse

Dr Graham Cooley, CEO, ITM Power déclare : « Le projet Centurion est un projet ambitieux avec un important consortium de partenaires industriels qui partagent une vision de classe mondiale du stockage de l’énergie issue de la conversion de l’électricité en gaz. Le projet explore la production d’hydrogène vert, le transport par canalisation, le stockage dans des cavités salines et l’injection dans le réseau de gaz à une échelle industrielle et évaluera la rentabilité de son déploiement. »

Catherine Gras, Managing Director Storengy UK, déclare : « Le stockage de l'énergie issue de la conversion d'électricité en gaz est essentiel pour décarboner les réseaux énergétiques européens. Nous croyons fermement que l’hydrogène est une solution prometteuse et un projet comme Centurion nous permettra d’identifier les conditions dans lesquelles un tel projet pourrait être développé à l’avenir. »
Richard Stevenson, Project Manager, INOVYN déclare : « Il s’agit d’un projet passionnant qui s’appuie sur notre vaste expérience de l’électrolyse à grande échelle, de la production et du traitement de l’hydrogène, ainsi que de l’expansion de nos activités de stockage de gaz dans de nouvelles régions. »

Simon Fairman, Director Network Strategy, Cadent, déclare : « Le projet Centurion est un projet passionnant et nous sommes ravis d'en faire partie. Nous croyons fermement que le Nord-Ouest est en pole position pour être la première région du Royaume-Uni à réaliser le potentiel de l’hydrogène à grande échelle et à montrer au reste du pays ce qui peut être fait. Ce projet devrait fournir des preuves supplémentaires que l’hydrogène peut être déployé à grande échelle et dans un avenir très proche. »

Eleanor Standen, Senior Consultant chez Element Energy, déclare : « Les systèmes énergétiques à l’hydrogène ont le potentiel de décarboner presque complètement les secteurs des transports et du chauffage, ainsi que d’intégrer l’ensemble du réseau énergétique. Pour concrétiser cette vision, des déploiements plus importants, comme le projet Centurion, capables de réaliser des économies d’échelle, sont nécessaires pour réduire les coûts et améliorer la rentabilité. Cette étude de faisabilité évaluera ce cas en détail et constituera une partie importante de la base de données probantes pour des systèmes hydrogène-énergie commercialement viables. »