Aller au contenu principal

Nos projets récents

Storengy et ses partenaires : réalisations et projets récents. 

storengy - nos projets récents

MéthyCentre

Il s’agit du premier projet de Power-To-Gas en France associant :
- méthanisation (production de biométhane),
- électrolyse (production d’hydrogène), 
- méthanation (production de méthane de synthèse). 
Conduit par Storengy et localisé à proximité du site de stockage de Céré-la-Ronde en région Centre-Val de Loire, il répond à un enjeu crucial : transformer l’électricité renouvelable (et le CO2 contenu dans le biogaz) en hydrogène et en méthane de synthèse en quantité afin de les rendre disponibles en fonction des besoins de nos clients (mobilité verte à l’hydrogène et au biogaz - bio-GNV - et injection dans le réseau de gaz naturel).
Le plan de financement de ce projet est bouclé. Il est financé par PIA ADEME, région Centre-Val de Loire et FEDER.
Date de mise en service : 2020-2021.

Accéder au site MéthyCentre

Brochure

Communiqué

Hycaunais

Piloté par Storengy, Hycaunais est un projet localisé à Saint-Florentin, près d’Auxerre, associant électrolyse, méthanation et méthanisation. Ce projet propose de valoriser le CO2 fatal présent sur le site d’enfouissement de Saint-Florentin en utilisant un processus de méthanation. L’hydrogène nécessaire à ce procédé est produit à partir d’électricité éolienne, grâce à un électrolyseur d’1 MW capable d’atteindre une puissance de 2 MW. Le méthane de synthèse produit va être injecté dans le réseau et les gaz renouvelables produits vont alimenter des stations de mobilité verte.Le plan de financement de ce projet est bouclé. Il est financé par PIA ADEME, région Bourgogne Franche-Comté, FEDER.
Date de mise en service : 2020-2021.

HyGreen Provence

Premier projet à vocation commerciale de cette envergure en France, HyGreen Provence repose sur la construction d’un système de production locale d’électricité renouvelable, valorisée sous forme d’hydrogène, lui-même potentiellement stocké en cavités salines sur un site exploité par Storengy. L’objectif final est d’alimenter un réseau de stations de mobilité verte déployé dans la région mais aussi des industries. Le savoir-faire, les infrastructures et les travaux de R&D de Storengy sur la production et le stockage de l’hydrogène en surface ou sous-sol sont déterminants dans l’aboutissement d’un tel projet.

RINGS

RINGS (Research on the Injection of New Gases in Storages) est un partenariat de recherche et développement visant à l’étude du comportement du biométhane et de l’hydrogène en mélange avec du gaz naturel en aquifères profonds afin d’en maitriser le stockage. Menés en collaboration avec l’Université de Pau et des Pays de l’Adour (UPPA) et Teréga, les travaux sur ces « nouveaux gaz » ont pour objectif de déterminer la limite d’acceptabilité dans les stockages souterrains en aquifères. Les expérimentations réalisées en laboratoire vont reproduire les conditions réservoir avec des échantillons de roche, de micro-organismes, d’eau des stockages et une composition variable du gaz pour apporter une réponse spécifique à chaque aquifère testé. Débuté en 2018, le projet se poursuit jusqu’en 2021. Une seconde phase incluant d’autres partenaires européens est actuellement à l’étude.

H2B project (Lesum)

H2B project est un projet de production d’hydrogène renouvelable à proximité du site Storengy de Lesum en Allemagne. L’installation a pour vocation d’approvisionner la région et les clients de la ville de Brême - industriels, acteurs de la mobilité verte, consommateurs de gaz renouvelables - par livraison directe ou via injection dans le réseau de gaz naturel. Sa localisation au plus proche des parcs éoliens du Nord de l’Allemagne lui donne l’opportunité de participer à l’intégration des énergies renouvelables et d’assurer un soutien au réseau électrique en tant que système de stockage d’énergie. 

ETI (UK) 

Dans le cadre d’une étude financée par Energy Technology Institute (ETI) sur le stockage d’énergie, l’expertise de Storengy a servi à fournir des informations géo-scientifiques détaillées. Les résultats de l’étude ont confirmé que le stockage d’hydrogène dans les cavités salines est une technologie crédible avec les strates de sel utilisées dans les installations du stockage de gaz naturel du site de Storengy UK dans le Cheshire. De plus, il s’agit d’une des solutions les plus économiques. Storengy travaille actuellement sur le stockage d’hydrogène avec un fabricant d’électrolyseur pour étudier la faisabilité d’un projet d’électrolyse de 100 MW (Projet Centurion).   

STOPIL H2 à Etrez

STOPIL H2 est un projet pilote de stockage d’hydrogène en cavité saline en France sur le site de stockage Storengy à Etrez. Soutenu par Géodénergies, l'Institut d’Excellence pour la Transition Energétique (ITE), ce projet est porté par un Consortium constitué d’Armines, Ineris, BRGM, Air Liquide, Geostock, Brouard Consulting et Storengy comme pilote du projet.
La première phase du projet (sur 2 ans) vise à étudier la faisabilité de remplissage de la cavité en hydrogène ainsi que le design de tests d’étanchéité et d’injection-soutirage pour analyser le comportement du gaz et de la cavité. À partir des informations recueillies, la réalisation des essais va constituer la seconde phase du projet. Le plan de financement de ce projet est bouclé. Il est financé par Géodénergies.

Centurion

Partenaire du projet Centurion soutenu par Innovate UK, Storengy se lance au côté de ITM Power, Inovyn, Cadent et Element Energy dans la première étape d’un projet d’innovation qui vise le déploiement d’un électrolyseur d’une capacité de 100 MW associant le transport et le stockage de l’hydrogène. L’objectif : produire de l’hydrogène bas carbone pour des usages industriels, mobilité et chauffage. Cette première phase consiste en une étude de faisabilité qui doit démontrer l’intérêt du Power-To-Gas pour décarboner le système énergétique par l’atteinte de réductions significatives de coûts. Ce projet pourrait être le plus grand système de stockage d’énergie à l’interface entre les réseaux de gaz et d’électricité au monde. L’étude de faisabilité est co-financée par Innovate UK.